La puissance de la Joie

A lire avec votre libre arbitre et vos résonances. Sophie L.

Ce qui suit est une demande express des guides de lumière pour écrire un livre sur la puissance de la joie, en passant par la matière pour expliquer le subtil. Cest avec une joie immense que je vous fais partager mes prises de notes que je réactualiserai régulièrement au vu de l'avancement de mes écrits et partages.

 

Puissance de la joie

écrit par moi-même Sophie L. sous l'inspiration des Êtres lumineux, des connaissances et de

différentes sources référencées.

 

L'Ether est une source d'énergie sans limite, dans tout et disponible pour tous sans devoir ou avoir.

Cette énergie occupe tout espace libre environnant ainsi que toutes matières, elle est traversante, tournoyante et pleine.

Elle peut se densifier par la pensée (Art martial, magnétiseur, etc.) et déplacer des objets ou personnes, elle peut se charger d'intentions (soins énergétiques, prières, etc.), faire fonctionner des appareils électriques (Tesla...), elle est non polluante et est inépuisable.

Dans la partie cosmos, l'énergie circule différemment avec des paramètres différents, la solution entourant l'énergie correspond à une pression des masses environnantes sur l'espace et les cordes qui produisent ces différences. Le taux vibrationnel entraine une amplification des maintenances du surplus, se chevauchant à l'infini. La stabilisation des ces dites énergies cosmiques sont en corrélation avec le milieu traversé (ceinture de Van Allen qui entoure la terre), des coups de butoir avec les éruptions du soleil sont fréquents et une dépression suit souvent le mouvement d'énergie (vent solaire, particules, photons, etc.). Des envois d'autres galaxies sont aussi de plus en plus présents avec le déplacement en année lumière et comprenant tous ces différents milieux.

vanallen.gif

Nous subissons en ce moment de très nombreuses formes d'énergies "plus ou moins lourdes", chargées, entrantes et pénétrantes dans tout et sur tout.

La connexion, la canalisation ou channeling peut aider à prendre conscience de ce qui nous entoure, à ressentir ces différentes énergies et de les intégrer à nos corps subtils pour filtrer.

Ces énergies différentes peuvent entrainer des grosses fatigues, envie de dormir, un peu d'euphorie ou de nostalgie, des ballonements, des étirements et des maux de tête.

Ces énergies agissent sur le cerveau en traversant nos différents corps subtils (voir l'image ci-dessous) formant l'aura et pénétrant par le 7ème chakra le coronal ou Sahasrara (http://users.belgacom.net/horoscope/energie/sahasrara.htm) dessus du crâne anciennement emplacement de la fontanelle,

l-aura10.jpg

elles peuvent pénétrer aussi par le 6ème chakra ou 3ème oeil ou Ajna (http://www.eternelpresent.ch/ajna.html) et ce placer en passant par ces deux chakras directement sur la glande pinéale (glande qui régit le cognitif et secrète la mélatonine) et l'hypothalamus (qui intervient sur le comportement sexuel, sur les émotions et l'horloge biologique). Les énergies peuvent passer par la base du crâne arrière de la tête se stabiliser directement sur le cervelet (coordonnateur des mouvements, ordinateur central, cognitif et lié à la mémoire) relié à la glande pinéale. En entrant aussi par les chakras restant qui eux aussi fonctionnent en stimulant des glandes endocrines (glandes à sécrétion interne dont les produits sont déversés directement dans le sang).

Le chakra coronal est le centre de l'illumination, de la paix, de l'amour divin dans la sérénité.

Le chakra coeur c'est le soleil intérieur, c'est en vous ouvrant complètement à la source que vous rayonnerez comme un soleil.

Le chakra du coeur en corrélation avec la glande endocrine le thymus (régit l'immunitaire) reçoit aussi les nouvelles énergies dites électriquement neutre, son ouverture dans le subtil entretient avec notre partie divine un symbole de joie intense, d'extase profonde. C'est avec son coeur que l'indispensable partie divine située au même niveau que celui ci, distribue les éléments incontournables à la vie et à l'amour inconditionnel.

Si le cerveau régit les émotions, le bonheur se calcule en puissance de joie ultime dans un espace restreint qu'est notre chakra coeur, notre féminin sacré siège aussi dans le coeur, avec la compassion. La puissance de la joie est une énergie positive qui par moment donne l'impression d'étouffement dans la région du thymus et de pression comme un manque de place, il faut exprimer sa joie, par des rires, des sourires, des pensées positives pour soi et pour le reste du Monde, si cela ne suffit pas pour baisser la pression, une technique qui peut vous correspondre et vous soulager :

1/ Se tenir debout bien droit, visualiser des fils lumineux nous traversant des pieds à la tête et des pieds se rattachant dans le sol très profondément et du dessus de la tête se rattachant loin dans le ciel, puis avec la main principale (droitier la droite, gaucher la gauche) replier vos doigts sauf l'index et le majeur, et lisser les fils (hara) en faisant glisser la lumière sortant de vos doigts du haut vers le bas et de bas en haut, vous n'avez pas besoin de vous baisser en restant bien droit, vos doigts se prolongent d'énergie lumineuse sans limite, ressentez doucement ces fils retrouver une certaine souplesse et la pression exercé sur le thymus diminuera jusqu'à disparaitre.

Nous sommes encore à ressentir des émotions fortes dont la peine, la souffrance affective, la colère qui sont des énergies négatives qui nous abimes profondément, vous pouvez reprendre la technique 1/ du rééquilibrage des fils d'hara en mettant en plus l'intention d'annuler le pourquoi de cette émotion

"La visualisation accompagne l'énergie dans des soins applicables par tous, faisons marcher notre imaginaire et laissons faire la nature, elle est une belle énergie cette nature qui nous entoure, c'est un monde magique avec la Terre Mère Gaïa qui régit ce milieu dans le milieu de l'être éthérique invisible pour beaucoup pour le moment mais visible sous peu. Nous ne pouvons voir quelque chose que nous ne connaissons plus mais le taux de vibration de ces différentes manifestations d'énergie en prenant la relève de l'espace inné va reprendre du service et vous régaler le regard (ex.: les aurores boréales, etc.).

Soyez éternellement reconnaissant de connaître ce moment si particulier, vos âmes ont choisi d'être là pour cette révélation et nous allons participer tous ensemble à cette réunification des coeurs dans l'unité et le no-limit en chemin depuis plus d'une décennie et qui progresse à grand pas.

Soyez heureux de ce nouveau temps dans la parole et l'amour du Divin, je crois en vous et merci pour Tout." (Etre de la nature)

 

"La joie n'est autre que le sentiment qui s'épanouit lorsque nous vivons en accord avec notre nature, avec la nature entière en nous et hors de nous. Elle est le lien qui nous libère en nous reliant à Tous." (Bruno Guiliani, l'Amour de la sagesse)

Joie en philosophie

Philosophie antique : la joie est à rapprocher du terme mania "délire" ou "folie". La mania désigne la présence du Divin dans ce qu'elle a de transformateur et dynamisant : notion à rapprocher de l'enthousiasme. Pour Cicéron "la joie est état d'âme".

Philosophie moderne : pour le philosophe Hollandais Spinoza : la joie est définie comme "le passage de l'homme d'une moindre à une plus grande perfection." La joie est ainsi un accroissement de notre puissance, lié à la réalisation de nos désirs et de nos désirs et de notre effort. L'écrivain et poète allemand Schiller a écrit "Ode à la joie" en 1785

Ode à la joie : Le texte chanté dans le quatrième mouvement de la 9ème symphonie reprend seulement une partie du poème de Friedrich von Schiller. Il comporte de légères variations par rapport au poème original de 1785

Mes amis, cessons nos plaintes !
Qu'un cri joyeux élève aux cieux nos chants
de fêtes et nos accords pieux !
Joie !
Joie ! Belle étincelle des dieux
Fille de l'Élysée,
Nous entrons l'âme enivrée
Dans ton temple glorieux.
Tes charmes lient à nouveau
Ce que la mode en vain détruit ;
Tous les hommes deviennent frères
Là où tes douces ailes reposent.
Que celui qui a le bonheur
D'être l'ami d'un ami ;
Que celui qui a conquis une douce femme,
Partage son allégresse !
Oui, et aussi celui qui n'a qu'une âme
À nommer sienne sur la terre !
Et que celui qui n'a jamais connu cela s'éloigne
En pleurant de notre cercle !
Tous les êtres boivent la joie
Aux seins de la nature,
Tous les bons, tous les méchants,
Suivent ses traces de rose.
Elle nous donne les baisers et la vigne,
L'ami, fidèle dans la mort,
La volupté est donnée au ver,
Et le chérubin est devant Dieu.
Heureux, alors que Ses soleils volent
Sur le glorieux système céleste,
Courez, frères, sur votre voie,
Joyeux, comme un héros vers la victoire.
Qu'ils s'enlacent, tous les êtres !
Ce baiser au monde entier !
Frères, au plus haut des cieux
Doit habiter un père aimé.
Tous les êtres se prosternent ?
Pressens-tu le créateur, Monde ?
Cherche-le au-dessus des cieux d'étoiles !
Au-dessus des étoiles il doit habiter.

 

Joie ! Belle étincelle des dieux
Fille de l'Élysée,
Soyez unis êtres par millions !
Qu'un seul baiser enlace l'univers !


 (source Wikipédia)


L'amour et la joie

L'amour donne de la joie et dans notre raisonement actuel des pleurs aussi, sachons nous débarraser de cette tristesse liée à l'amour qui ne devrait pas être car l'amour doit être sans condition avec pour seul optique de voir tout ce qui vit autour de nous et dont la beauté dépend de nous, de nos pensées donnant l'intention.

Nous pouvons être en joie sans amour avec l'amour pour toutes choses, alors lorsque l'amour croise notre chemin, c'est avec grande joie que rien ne s'impose et que tout se propose en chacun pour parfaire ces doux moments dans le respect de l'autre et de soi, en comprenant que l'intérêt du moment à vivre est l'osmose des particules puissantes qui la composent pour consctruire au présent l'avenir. Nous pouvons retenir qu’il importe plus d’aimer que d’être aimé, de donner que de recevoir pour se trouver rempli de sérénité, de paix et de joie sans limite...

 

"Je pense que l'amour et la joie sont liés, et se retrouvent dans une intense présence dans l'instant. La joie profonde peut se confondre avec l'altruisme, mais ne peut se limiter à l'excitation d'une suite de joies superficielles. On ne peut être dans une authentique joie sans amour, me semble-t-il. J'ai appris à me poser et à écouter : mon chemin dans la maladie, la prière sans objet et la méditation m'ont ouvert à la joie profonde ; il s'agit là d'un rapport avec soi, avec les autres, avec l'univers, et avec l'infini. Face au mystère insondable qui nous entoure, la plus grande humilité est de respecter cette ignorance-là et de l'aimer. À travers les lueurs que j'entrevois de temps en temps, il me semble deviner quelque chose qui donne un sens à notre passage ici-bas. Je ne veux pas parler de Dieu ou d'un Grand Architecte, car je crois que ces notions nous dépassent infiniment. Tout en étant très attentif à ce que peuvent me dire les gens de foi religieuse, j'essaie d'atteindre une foi toute simple : la foi en la guérison, la foi en l'autre, la foi en l'amour, je crois en cela. Et je précise que l'important n'est pas de guérir la maladie, c'est de guérir l'homme, de se guérir soi. Si l'on se guérit soi, peu importe la maladie. Pour combattre la maladie, il faut savoir aussi lâcher prise avec sa menace." 

Bernard Giraudeau http://www.cles.com/debats-entretiens/article/je-pense-que-l-amour-et-la-joie-sont-lies

 

Le bonheur et la joie :

Le bonheur hurle dans l'instant lorsque la joie sourit sans limite.

Tout Être joyeux peut donner à penser à la déraison...

Plus on est dans la joie moins on a besoin de le montrer

 

" Le mot le plus adéquat pour désigner l'expérience du bonheur est le mot joie. La joie est le secret du bonheur, la seule "vraie richesse", comme dit Giono. Est heureux l'homme qui vit la joie au cœur, qui éprouve la bonté de la vie, qui en savoure pleinement le goût, seconde après seconde. La joie est l'atome du bonheur. Le triomphe de la vie. La source de l'amour. La joie est donc l'unique critère de l'éthique. (...) La joie n'est autre que le sentiment qui s'épanouit lorsque nous vivons en accord avec notre nature, avec la nature entière en nous et hors de nous. (...) Elle est le lien qui nous libère en nous reliant à tous. " (Bruno Giuliani, l'amour de la sagesse.)

 

Le plaisir, le désir et les joies :

"Les joies de l’inattendu sont plus pures que les joies du désir, car elles ont la spontanéité et l’embrasement de l’instant."

Dans l'inattendu, nous ne pensions avoir se désir mais une fois mis en avant sur notre voie, les obligations ne sont plus car tout peut arriver lorsque dans la joie de recevoir, de donner et de se donner, nous avons conscience du caractère infini de la possibilité des joies, alors nous conviendrons de rien n'est plus fort que la joie. Sa puissance peut avoir raison des plus récalcitrants, des plus austères et des plus manipulateurs de tous ces détracteurs, car lorsque nous aurons cette joie inébranlable en chacun, sa puissance saura sans égal et son introspection justifiée. Nos détracteurs seront aussi jugé par leurs manières de réfuter cette joie mais elle sera présente et proposer pour que tous nous puissions entreprendre le retour du savoir-sû...

Libérons nous de ces chaines qui annihilent et font se sentir dépendant d'un système bientôt obsolète.

Tout avance, nous aussi nous calculons nos derniers moments à croire qu'il va se passer quelque chose d'extraordinaire qui anoblira les plus pauvres et fera retrouver à ceux qui le désir la possibilité d'être dans la joie d'Être...

 

 

 

  

 

 

 

 
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site