Méditation débutant

Les premiers pas pour méditer

meditation1.jpg


Le but ultime de la méditation est de pouvoir maîtriser son mental, ses émotions, et ainsi de pouvoir faire face plus facilement au défi de la vie.

Pour les débutants, la méditation, en tant qu'expérience qui met en jeu le corps et l'esprit, est souvent source de difficultés et d'interrogations. On vous demande d'être dans le relâchement et vous ne sentez que des tensions. On vous demande d'être dans la clarté et vous ne ressentez que de la confusion. Ça fait mal aussi. Pour les Occidentaux, il est souvent impossible de croiser les jambes en lotus ou en demi-lotus. La posture est difficile à tenir surtout lorsqu'elle se prolonge plus de vingt ou trente minutes. Le mental, également, apparaît comme un flot continu d'errances.


Vous pouvez commencer par une méthode légère dans sa position et sa façon d'appréhender la méditation en visualisant des images et en commençant par une respiration consciente.

"Vous assoir sur une chaise, le dos bien droit, les pieds bien posés à plat , les yeux fermés et les mains posant sur vos genoux. Choisissez un endroit calme de votre maison (votre chambre par exemple), loin du bruit et de l'agitation des lieux. Par la suite vous pourriez utiliser une pièce spécialement pour la méditation et imprégner le lieux de cette énergie si particulière qu'elle transmet.

Adopter une respiration calme, et conscientiser qu'à l'inspire l'air se charge d'une belle lumière et qu'à l'expire l'air exhalé est un peu gris qui s'éclaircit petit à petit. Continuer cette respiration jusqu'à complète lumière intérieure.

Puis visualiser votre mental représenté par l'image d'un torrent de montagne impétueux, entendre le bruit de l'eau se fracassant sur les rochers et coulant plus en aval vers une rivière qui s'élargit petit à petit en diminuant d'intensité vers une vallée bien verdoyante. le bruit de l'eau toujours présent mais plus calme est accompagné quelques clapotis le long des rives. Son courant doucement perd de sa puissance et ses berges s'élargissent pour laisser place au long fleuve tranquille de la pensée juste. Rester un moment à contempler et ressentir cette eau qui vous purifie et vous rend serein.

Reprendre une respiration consciente et la mesure de votre pièce, le siège où vous vous tenez et remuer délicatement vos membres."

En variante vous pouvez accompagner la méditation d'une musique zen.

Vous avez fait votre première séance de méditation, c'est un début mais vous aurez certainement pu déjà déceler une légère sensation de relaxation et de détente, il est difficile de garder son attention fixée sur un sujet en particulier sans que des pensées surgissent dans votre esprit. La patience, la concentration et la pratique quotidienne de la méditation permet de pouvoir éviter de se trouver "perdu dans ses pensées" ou "noyé dans ses pensées" et permet également d'être plus présent à ce que nous sommes en train de faire, d'être d'avantage à l'écoute de notre corps, de nos aspirations plus profondes et également à l'écoute des autres.


---------------------------------------------------------------


shaolin.jpg

 

La pratique méditative qui est décrite ici peut être mise en pratique par tous, sans distinction de croyance, car elle ne fait appel à aucune notion religieuse (ni mantra, ni visualisation de déité). Cette pratique bien que simple en apparence, est malgré tout un puissant outil permettant de purifier son mental et provient à la base des enseignements du Bouddha.

 

S'asseoir (que ce soit en posture du Lotus ou sur une chaise, le principal étant d'avoir le dos droit et d'être à l'aise), prendre son Mala dans sa main gauche. Fermer les yeux, faire le vide dans sa tête, respirer doucement par en inspirant par le nez et en expirant par la bouche, se concentrer sur le léger bruit produit par l'expiration et deumeurer dans cet état tout en faisant défiler une bille du Mala à chaque expiration. Si une pensée discursive apparait, revenir au début du Mala et recommencer l'exercice. Il est recomandé de commencer cet exercice avec un Mala de poignet à 21 billes, et de le pratiquer dans un endroit calme. Avec l'habitude vous pourrez sans problème le pratiquer en tout lieux avec un mala à 108 billes.

 

Comme vous allez vite vous en rendre compte par l'expérience, l'exercice précédent est tout sauf facile, et les débutants auront intêret à compter plutôt les pensées perturbatrices que les expirations! Avec le temps vous mettrez de plus en plus de temps à "finir" vôtre Mala et pourrez alors compter les expirations.

 

Il est dit dans les textes anciens que si l'on arrive arrive à faire un tour complet de Mala à 108 perles de cette façon sans avoir été à aucun moment distrait par une pensée, on est devenu un être éveillé!


fatigue.jpg

Qu'est ce que c'est fatiguant de rechercher l'Eveil...



Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site